Découvrez les causes sous-jacentes à la presbytie

Au fil des années, notre vision évolue et certainement pas toujours dans le sens souhaité. Un trouble visuel fréquent, connu sous le nom de presbytie, affecte généralement les personnes âgées de 40 ans et plus. Ce phénomène naturel, qui touche une grande proportion de la population mondiale, se caractérise par une difficulté à voir de près. Les individus atteints ont souvent besoin de lunettes de lecture pour compenser ce défaut. Dans cet éclairage sur les raisons de cette altération de la vision, nous aborderons les facteurs biologiques, environnementaux et comportementaux qui contribuent au développement de la presbytie.

La presbytie c’est quoi

La presbytie, qui signifie littéralement « vieillesse de l’œil », est un trouble oculaire qui touche la majorité des individus à mesure qu’ils prennent de l’âge. Cette condition se produit lorsque le cristallin, une partie essentielle de l’œil responsable de la mise au point, perd son élasticité naturelle. En conséquence, il devient plus difficile pour les muscles ciliaires d’ajuster sa forme et sa position pour maintenir une vision claire.

A lire aussi : Ménopause et ventre gonflé : des remèdes naturels pour retrouver un abdomen plat

Bien que l’évolution normale du processus de vieillissement soit un facteur prédominant dans le développement de la presbytie, certains comportements peuvent accélérer ou aggraver ce phénomène. Les personnes atteintes d’un diabète non contrôlé peuvent aussi être exposées à un risque accru de développer cette affection.

D’autres facteurs environnementaux tels que l’exposition prolongée à des rayonnements UV nocifs peuvent endommager les protéines structurelles dans le cristallin et affecter leur fonctionnement normal. De même, certains médicaments tels que les corticostéroïdes sont connus pour provoquer des changements négatifs dans la capacité visuelle avec le temps.

A voir aussi : Les avantages de se rendre chez un opticien pour votre ordonnance

Pour traiter efficacement cette maladie courante chez les personnes âgées, plusieurs options thérapeutiques sont disponibles en fonction du stade et du type spécifique de presbytie. Les solutions incluent souvent le port régulier et correctement adapté d’une paire de lunettes adaptées ainsi que différentes procédures chirurgicales telles que la pose d’implants multifocaux ou encore une intervention laser appelée LASIK.

Bien que la presbytie soit un phénomène naturel qui touche une grande partie de la population mondiale, il existe des moyens efficaces pour traiter cette affection et améliorer sa qualité de vie.

presbytie  lunettes

Les facteurs de risque à connaître

Au-delà des facteurs environnementaux, il existe aussi des facteurs génétiques qui peuvent influencer le développement de la presbytie. Les personnes dont les parents ont souffert de cette condition sont plus susceptibles d’en être atteintes à leur tour. Des études ont aussi montré que certaines populations, comme celles originaires d’Asie ou du Moyen-Orient, présentaient une prédisposition accrue à développer la presbytie.

Le mode de vie est un autre élément important pouvant jouer un rôle dans le risque de développer une presbytie précoce ou sévère. Les individus ayant des habitudes alimentaires déséquilibrées et pauvres en nutriments essentiels tels que la vitamine C et E peuvent manquer de ressources pour maintenir l’élasticité des fibres cristallines.

L’exercice régulier peut aider à réduire l’inflammation systémique qui contribue au processus naturel du vieillissement oculaire. La recherche a démontré que les sédentaires étaient plus exposés aux maladies liées à l’âge telles que la cataracte et la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Si certains facteurs ne peuvent être modifiés, tels que ceux liés aux antécédents familiaux ou encore au vieillissement naturel du corps humain, beaucoup d’autres comportements bénéfiques sont facilement réalisables pour limiter le risque de développer une presbytie prématurée et minimiser ses effets sur la vision. Les habitudes alimentaires équilibrées, l’exercice physique régulier et une protection adéquate contre les rayonnements UV nocifs constituent des moyens simples pour contribuer à maintenir la santé oculaire tout au long de la vie.

Comprendre les causes de la presbytie

Certaines maladies peuvent avoir une incidence sur la presbytie. Les personnes atteintes de diabète sont plus susceptibles de développer des troubles de la réfraction dans leur vie, y compris la presbytie. De même, les personnes souffrant d’autres affections oculaires telles que le glaucome ou l’uvéite peuvent aussi présenter un risque accru.

Parmi les autres causes potentielles figurent certains médicaments tels que les anticholinergiques et les mydriatiques utilisés pour dilater la pupille lors des examens ophtalmologiques. Le tabagisme est aussi considéré comme un facteur contribuant à la dégradation prématurée de la vision en raison des substances cancérigènes qu’il contient et qui endommagent progressivement le cristallin.

Pensez à bien comprendre les facteurs sous-jacents qui peuvent aggraver ou précipiter cette condition. En limitant certains comportements et en adoptant des habitudes saines dès le plus jeune âge, il est possible d’atténuer l’apparition précoce de la presbytie et d’en ralentir son évolution avec une bonne hygiène visuelle tout au long de sa vie.

Traitements de la presbytie : quelles options

Si la presbytie est déjà installée et impacte votre vision du quotidien, il existe différents traitements pour corriger ou améliorer sa condition. Les lunettes peuvent être une solution temporaire efficace pour les personnes souffrant de presbytie légère à modérée. Les verres correcteurs permettent d’agrandir l’image nette sur la rétine en augmentant leur dioptrie et ainsi compenser le manque d’accommodation de l’œil.

Les lentilles de contact multifocales sont aussi une autre option que les patients peuvent envisager. Elles ont des zones optiques spécifiquement conçues pour offrir une vision claire à différentes distances avec un seul appareil correctif.

Toutefois, ces options ne conviennent pas toujours aux personnes qui mènent une vie active ou pratiquent certains sports car elles limitent souvent le champ de vision périphérique. Dans ce cas précis, la chirurgie peut être considérée comme étant une alternative viable. Il existe plusieurs types d’interventions chirurgicales, telles que la technique LASIK (Laser-Assisted in Situ Keratomileusis), qui consiste à utiliser un laser pour aplatir légèrement la cornée afin de corriger l’anomalie visuelle associée à la presbytie.

Il faut noter que chaque patient doit discuter des risques potentiels et des avantages liés aux différentes techniques disponibles avec son ophtalmologiste avant toute décision concernant un traitement spécifique.