Ligue 1 : convaincant, l’OM dompte le Stade de Reims en clôture de la première journée

Ligue 1 : convaincant, l’OM dompte le Stade de Reims en clôture de la première journée

L’Olympique de Marseille a parfaitement lancé sa saison en disposant sans trembler de valeureux Rémois (4-1). L’Olympique de Marseille prend le bon wagon. Alors que l’on annonçait un club au bord du déraillement, avec un nouvel entraîneur, Igor Tudor, remis en cause avant même son premier match officiel, les Marseillais ont remis les pendules à l’heure en clôture de la première journée de Ligue 1. Convaincants et solides, les Olympiens se sont facilement défaits du Stade de Reims (4-1), dimanche 7 août, notamment grâce à l’apport des différentes recrues. Comme le PSG, Lyon et Monaco, l’OM s’impose d’entrée et lance parfaitement cet exercice 2022-2023.

Le début de soirée ne laissait pourtant pas présager une soirée aussi tranquille pour les Phocéens. Copieusement sifflé à l’annonce des équipes, comme après la défaite en amical contre Milan, Igor Tudor avait pris une décision surprise : mettre Dimitri Payet sur le banc. Un choix étonnant, mais qui a été validé par la prestation collective de l’OM en première période.

Un rythme d’enfer
Sans se créer une pluie d’occasions, les Marseillais ont imposé un rythme d’enfer. En face, le Stade de Reims a vite commencé à manquer d’air. C’est dans cette atmosphère irrespirable, accentuée par un Vélodrome à guichets fermés, que Wout Faes a détourné dans ses propres buts un long centre de Jonathan Clauss. Cette touche de réussite a ensuite fui l’OM, avec une frappe d’Ünder sur la barre et une autre de Rongier sur le poteau.

Les Marseillais ont finalement réussi à prendre le large avant la pause, grâce à un exploit personnel de Nuno Tavares, autre recrue, dont la frappe limpide du droit n’a laissé aucune chance à Pentz. Au retour des vestiaires, l’OM a dès lors pu gérer le second acte, malgré une baisse de régime compréhensible en ce début de saison, et quelques sueurs froides dans une défense loin d’être sereine.  Moins emballée, la seconde période a tout de même offert trois buts supplémentaires : un doublé de Luis Suarez, arrivé cet été à l’OM, opportuniste sur corner puis servi sur un plateau par Cédric Bakambu. Un autre de Folarin Balogun, venu réduire l’écart de la tête pour Reims en fin de partie. A l’heure des comptes, Marseille s’impose 4-1, et rejoint les autres cadors en tête de la Ligue 1. Mieux encore : les Olympiens ont été convaincants dans le jeu pendant la première partie du match, de quoi lever les premiers doutes sur le nouvel entraîneur, Igor Tudor.