Moteurs défaillants Renault NEUFS : êtes-vous dans la liste ?

Un groupe de propriétaires de Renault et de Nissan a déposé une plainte collective contre les deux constructeurs automobiles, alléguant qu’ils ont vendu des voitures équipées de moteurs défectueux. La plainte, qui a été déposée en France, allègue que les moteurs en question sont sujets à une consommation excessive d’huile, ce qui peut entraîner une défaillance du moteur.

La plainte porte sur des voitures fabriquées entre octobre 2012 et juin 2016 et équipées de moteurs à essence TCE ou DIG-T de 1,2 litre. Ces moteurs ont été utilisés dans une variété de modèles Renault et Nissan, y compris la Clio, la Mégane, le Captur et le Juke. Découvrez si votre voiture est concernée.

A voir aussi : Assurance moto 125 : les forums un outil indispensable pour les motards

Les symptômes des moteurs défaillants

Les propriétaires qui ont rencontré des problèmes avec leur moteur ont signalé divers symptômes, notamment :

  • Cliquetis ou bruit bizarre venant du moteur
  • Surchauffe du moteur
  • Perte de puissance
  • Fumée provenant de l’échappement
  • Calage du moteur

Si vous possédez une voiture Renault ou Nissan équipée d’un moteur à essence 1,2 litre TCE ou DIG-T et que vous avez ressenti l’un des symptômes énumérés ci-dessus, vous êtes peut-être concerné par la plainte collective. Vous pouvez vérifier si votre véhicule est concerné par la plainte en utilisant l’outil de recherche Renault ou Nissan NIV.

A lire aussi : Les avantages de souscrire une assurance auto à la Macif

Si votre véhicule est concerné par la plainte, vous pouvez avoir droit à une indemnisation. Le montant de l’indemnisation que vous pourrez recevoir dépendra des circonstances spécifiques de votre cas.

Si vous craignez que votre voiture Renault ou Nissan soit équipée d’un moteur défectueux, vous devez contacter votre concessionnaire Renault ou Nissan. Celui-ci sera en mesure d’inspecter votre véhicule et de déterminer s’il est concerné par le problème.

Qu’est-ce que la plainte collective contre Renault et Nissan ?

La plainte collective contre Renault et Nissan allègue que les deux constructeurs automobiles ont vendu des voitures équipées de moteurs défectueux. La plainte, qui a été déposée en France, affirme que les moteurs en question sont sujets à une consommation excessive d’huile, ce qui peut entraîner une défaillance du moteur.

La plainte porte sur des voitures fabriquées entre octobre 2012 et juin 2016 et équipées de moteurs à essence TCE ou DIG-T de 1,2 litre. Ces moteurs ont été utilisés dans une variété de modèles Renault et Nissan, y compris la Clio, la Mégane, le Captur et le Juke.

Quels sont les véhicules et les moteurs concernés ?

Les véhicules et moteurs concernés sont les suivants :

  • Véhicule : Renault ou Nissan
  • Modèle : Clio, Mégane, Captur ou Juke
  • Moteur : moteur à essence 1,2 litre TCE ou DIG-T
  • Année de création/vente : Octobre 2012 – juin 2016

Autrement dit, les voitures suivantes sont concernées :

  • Renault Clio (2012-2016)
  • Renault Captur (2013-2016)
  • Renault Kadjar (2015-2016)
  • Renault Megane (2012-2016)
  • Renault Scenic (2012-2016)
  • Dacia Duster (2012-2016)
  • Nissan Juke (2012-2016)
  • Nissan Qashqai (2014-2016)

Si vous possédez un véhicule Renault ou Nissan fabriqué entre 2015 et 2023, vous pouvez vérifier si votre véhicule figure sur la liste des véhicules concernés en consultant le site web du cabinet d’avocats qui a intenté l’action en justice.

Comment savoir si mon véhicule est concerné ?

Vous pouvez vérifier si votre véhicule est inclus dans la plainte collective en utilisant l’outil de recherche NIV de Renault ou de Nissan. Pour utiliser l’outil de recherche du numéro d’identification du véhicule, vous devez saisir le numéro d’identification de votre véhicule. Le NIV est un code à 17 caractères qui se trouve sur le tableau de bord côté conducteur.

Que faire en cas d’inquiétude ?

Si vous pensez que votre voiture Renault ou Nissan a un moteur défectueux, vous devez contacter votre concessionnaire Renault ou Nissan. Celui-ci pourra inspecter votre véhicule et déterminer s’il est concerné par le problème.

Si votre véhicule est concerné par le problème, vous pouvez avoir droit à une indemnisation. Le montant de l’indemnisation que vous pourrez recevoir dépendra des circonstances spécifiques de votre cas.

Vous pouvez également prendre contact avec un avocat pour discuter des options juridiques qui s’offrent à vous.

Si vous êtes propriétaire d’une Renault ou d’une Nissan, il est important de savoir que ces véhicules peuvent être équipés de moteurs défectueux. Si vous présentez l’un des symptômes d’un moteur défectueux, il est important d’amener votre véhicule chez un concessionnaire Renault pour qu’il soit diagnostiqué. Vous pouvez également envisager de vous joindre au recours collectif contre Renault et Nissan.