Amine Harit déchaîné, Chancel Mbemba libéré… Les notes des joueurs de Marseille face au Sporting Portugal

L’Olympique de Marseille a débloqué, mardi, son compteur cette saison grâce à une victoire contre le Sporting, dans un match à la fois très particulier et abouti.

A lire également : Découvrez les secrets de l'accord mets-vin avec un vin rosé

L’Olympique de Marseille risque de ne pas oublier de sitôt sa soirée européenne. Le club phocéen a signé, mardi 4 octobre, sa première victoire de la saison en Ligue des champions, en dominant le Sporting Portugal (4-1) dans un Vélodrome vide mais dont on pouvait facilement imaginer quelle aurait été la clameur dans une soirée quasi lunaire.

A découvrir également : Les meilleures techniques pour entretenir et nettoyer son matériel aquatique

Les joueurs d’Igor Tudor ont eu le mérite de ne pas se laisser déstabiliser par les événements (match à huis clos et débuté en retard) et l’ouverture du score portugaise dès la première minute. Comme souvent, Chancel Mbemba et Alexis Sanchez ont brillé du côté de l’OM, tout comme Amine Harit, virevoltant.

Pau Lopez : 5,5/10

Si Marseille a pu tout renverser, il le doit à son gardien espagnol, vainqueur d’un face-à-face, qui aurait pu offrir le 2-0 aux Lisboètes dès la neuvième minute. Lopez n’a pas eu grand-chose d’autre à faire du match, et c’est assez rare pour être souligné en Ligue des champions.

Chancel Mbemba : 7/10

L’ancien joueur du FC Porto avait des fourmis dans les jambes. Le défenseur a multiplié les dépassements de fonction intéressants dans le camp portugais en première période (8e, 20e, 39e). Il conclut son match opiniâtre en attaque en signant le quatrième but, tout en lucidité. Et en plus, il a été propre défensivement. Son carton rouge à Tottenham semble bien derrière lui.

Eric Bailly : 5/10

Le moins en vue des défenseurs marseillais. Dans un match où les Lisboètes ne sont presque jamais venus dans la surface phocéenne, Bailly s’est montré vigilant sur les rares ballons dans sa zone. Une soirée sans forcer donc. Remplacé par Samuel Gigot (77e).

Leonardo Balerdi : 5,5/10

Son match pouvait difficilement plus mal débuter, en se montrant terriblement passif sur le but de Trincão dès la première minute. Mais il a su rester dans son match et se rattraper de belle manière en signant le but du 3-1 d’un coup de tête rageur sur corner. Sans doute pas mécontent de la tournure du match après le premier quart d’heure.

Jonathan Clauss : non noté

Son centre pour le but d’Amine Harit est l’illustration parfaite de la plus-value substantielle qu’il offre à l’OM, terriblement déficient en qualité de passes sur ses ailes sous Jorge Sampaoli. Blessé au mollet après une belle première demi-heure et remplacé par Issa Kaboré (4,5/10) à la 33e, moins en vue une fois l’intensité du match retombée. Le jeu à d’ailleurs basculé quasi exclusivement à gauche une fois son entrée en jeu.

Jordan Veretout : 5/10

L’international français avait été préféré à Valentin Rongier au coup d’envoi. Dans un rôle de l’ombre, il a fait le boulot, pas plus. L’ancien joueur de l’AS Rome peut mieux faire dans l’orientation du jeu. Remplacé par Valentin Rongier (62e), au moment où l’OM est repassé dans un milieu à trois moins ambitieux.

Matteo Guendouzi : 5,5/10

Il a laissé la responsabilité des montées vers l’avant à Chancel Mbemba et a parfaitement compensé défensivement. Ce n’était sans doute pas son match le plus éclatant, mais son rôle était ô combien précieux. Et Marseille n’a pas eu à pâtir de son plus faible investissement offensif. Il a par ailleurs fait preuve d’une redoutable précision dans la transmission du ballon, ne ratant pas la moindre passe (50 sur 50).

Nuno Tavares : 6/10

Comme à son habitude, le piston gauche a multiplié les courses dans son couloir. Et il a aussi confirmé qu’il avait du ballon, n’hésitant pas à provoquer et enchaîner les dribbles (9) pour mettre la pression à l’arrière-garde du Sporting. Il ne lui manque encore qu’un peu plus de justesse dans certaines de ses décisions.

Cengiz Under : 5/10

Il a souffert de la comparaison par rapport à l’alchimie du couloir gauche entre son pendant Amine Harit et Nuno Tavares. Le Turc a manqué de percussion, même si le jeu de l’OM s’est peu concentré dans son secteur. Remplacé par Pape Gueye (62e), qui a joué la tour de distribution au milieu, sans se montrer dangereux.

Alexis Sanchez : 6,5/10

Le Chilien, hyperactif comme toujours, a été récompensé de ses efforts et ses nombreuses courses en début de match en signant le premier but phocéen en C1 cette saison sur un ballon contré. Son envie a été le véritable interrupteur du jeu marseillais. Très volontaire et trop rarement servi, Sanchez s’est aussi trop souvent montré indiscipliné dans son positionnement. Epuisé, il manque le 5-1 malgré un but grand ouvert.

Amine Harit : 7/10

Sa première percussion (5e) a donné le ton. Virevoltant, toujours disponible, le Marocain a rayonné sur l’attaque marseillaise en première mi-temps. Récompensé par un but sur un appel parfait, et par une passe décisive sur corner. Son retour tardif sur la Canebière cet été ressemble de plus en plus à une très bonne idée. Remplacé par Gerson (77e).

Les erreurs défensives qui ont coûté cher à l’Olympique de Marseille

Si l’Olympique de Marseille a réussi à marquer deux buts face au Sporting Portugal, les erreurs défensives ont été leur principal talon d’Achille lors de ce match. Effectivement, dès le début du match, la défense marseillaise a montré des signaux alarmants. La communication entre les joueurs était insuffisante et il y avait un manque évident d’organisation dans leur placement sur le terrain. Les Portugais ont donc pu profiter de cet état de confusion pour créer des occasions dangereuses.

C’est ainsi que le premier but est arrivé dès la 4ème minute. Après une perte de balle évitable en milieu de terrain, la défense marseillaise s’est retrouvée dépassée par la rapidité des attaquants portugais et Paulinho n’a eu aucun mal à trouver le chemin des filets.

Le deuxième but a été encore plus difficile à digérer pour l’OM car il est venu après une erreur individuelle flagrante. Sur une passe en retrait anodine vers Mandanda, Alvaro Gonzalez a complètement manqué sa relance et offert un boulevard au joueur adverse pour marquer facilement.

Même si les Marseillais sont ensuite revenus au score grâce aux réalisations d’Hiroki Sakai et Duje Caleta-Car, ils n’ont pas réussi à empêcher les Portugais de reprendre l’avantage suite à une nouvelle erreur défensive survenue en seconde période.

Bref, cette rencontre aura mis en lumière les lacunes actuelles dans la défense olympienne qu’il faudra rapidement corriger si l’OM veut espérer remporter des victoires cruciales dans les semaines à venir.

Analyse tactique : comment le Sporting Portugal a pris le dessus sur l’OM

Si l’Olympique de Marseille a été battu par le Sporting Portugal lors de leur match de Ligue Europa, c’est en grande partie à cause d’une analyse tactique insuffisante. Effectivement, les Portugais ont réussi à prendre le dessus sur les Marseillais grâce à une stratégie clairement définie.

Dès le début du match, on a pu constater que la formation portugaise avait opté pour un jeu très offensif. Leur 4-2-3-1 était conçu pour créer des espaces dans la défense marseillaise et donner aux attaquants plus d’occasions franches. Les joueurs du Sporting étaient aussi très agressifs dans leur pressing, empêchant ainsi l’OM de développer son jeu.

Le milieu de terrain a été particulièrement important dans cette victoire portugaise. Effectivement, les deux milieux défensifs Joao Palhinha et Matheus Nunes ont travaillé dur pour récupérer les ballons et mettre la pression sur leurs adversaires directs. Ils n’ont pas hésité à se projeter vers l’avant dès qu’ils en avaient l’occasion.

Un autre point fort du jeu portugais était leurs coups de pied arrêtés bien entraînés qui ont donné lieu au premier but du match. Les joueurs marseillais semblaient mal préparés à faire face aux mouvements soigneusement élaborés des Portugais pendant ces phases-là.

En revanche, côté marseillais, il y avait beaucoup trop d’imprécisions techniques et individuelles qui ont coûté cher tout au long du match. Les erreurs défensives ont aussi eu des conséquences désastreuses sur le score final.

Cette rencontre a montré qu’il est impératif pour l’OM de bien analyser les forces et les faiblesses de leurs adversaires et de se préparer en conséquence s’ils veulent réussir à rivaliser avec les meilleures équipes européennes.

Les enseignements à tirer de la défaite de l’OM face au Sporting Portugal

Cette défaite de l’OM face au Sporting Portugal est une grande déception pour les supporters, mais elle représente aussi un enseignement important pour le club.

En premier lieu, cette défaite met en évidence l’importance d’une bonne préparation tactique. L’équipe marseillaise n’a pas été en mesure de contrer la stratégie offensive des Portugais et a souffert tout au long du match. Il faut rivaliser avec les meilleures équipes européennes. Cette défaite montre clairement que certains joueurs ne sont peut-être pas à la hauteur ou ne s’intègrent pas bien dans le système actuel.

L’OM doit donc être prêt à investir intelligemment dans son recrutement lors du prochain mercato pour renforcer ses forces et combler ses faiblesses. Cela pourrait inclure des acquisitions stratégiques visant à améliorer leur jeu défensif ou offensif, ainsi qu’un meilleur suivi médical pour éviter les blessures récurrentes qui ont affligé plusieurs joueurs ces dernières saisons.

Au-delà des aspects purement sportifs, cette défaite rappelle aussi aux dirigeants marseillais que la gestion financière du club doit être rigoureuse, car sans des investissements judicieux, l’OM risque de se retrouver en difficulté face à la concurrence.

Cette défaite est une occasion pour le club marseillais d’apprendre et de progresser dans tous les aspects du jeu. Si l’OM utilise efficacement ces enseignements pour nourrir sa croissance future, alors il est possible que la prochaine saison soit bien plus fructueuse sur le plan sportif et financier.

Les attentes des supporters marseillais après cette défaite en Ligue Europa

Cette défaite de l’OM face au Sporting Portugal a suscité une grande déception parmi les supporters marseillais qui espéraient voir leur équipe se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa.

Les attentes sont particulièrement élevées pour l’équipe phocéenne, car elle est considérée comme l’un des grands clubs du football européen. Les fans attendent donc des performances à la hauteur de leur réputation, et cette dernière défaite en Europe ne manquera pas d’attiser leurs frustrations. Il y a aussi une forte pression sur le coach Jorge Sampaoli pour qu’il trouve rapidement des solutions afin que l’équipe retrouve son niveau.

De nombreux supporters ont exprimé leur insatisfaction sur les réseaux sociaux après ce match contre le Sporting Portugal. Ils critiquent notamment certains joueurs jugés trop limités ou peu impliqués dans le jeu. Les fans pointent aussi du doigt la faiblesse défensive de l’équipe et l’incohérence tactique observée lors du dernier match.

Malgré cette frustration collective, certains supporters restent optimistes quant à l’avenir du club. Pour eux, cette défaite doit être prise comme ‘une occasion d’apprendre’ et non comme un échec pur et simple. Ils demandent aux dirigeants marseillais d’être patients avec Jorge Sampaoli et d’accorder plus de temps à ses méthodes innovantes pour prendre pied chez les joueurs actuels.

C’est maintenant au staff technique ainsi qu’à chaque joueur individuellement de travailler dur pour redresser la situation et retrouver leur niveau. Les supporters marseillais continueront à soutenir leur équipe, mais ils attendent aussi un fort engagement et une plus grande détermination de la part des joueurs sur le terrain pour atteindre les objectifs fixés en début de saison.