Burn out : 4 signes qui donnent l’alerte

Le Burn Out, ou syndrome d’épuisement professionnel est une pathologie dont souffre bon nombre de personnes. Toutefois, il n’est pas facile de reconnaître les personnes atteintes de cette pathologie, car plusieurs facteurs sont responsables du syndrome d’épuisement professionnel.  Afin de mieux vous informer sur le sujet, nous vous présentons ci-dessous quelques signes qui donnent l’alerte du Burn Out.

Une fatigue extrême

Lorsque vous travaillez sans relâche sous une grande pression, il arrive un moment donné que votre organisme ne réponde plus. À ce stade, les défenses naturelles de l’organisme s’affaiblissent, ce qui entraîne diverses maladies.

Lire également : Comment remplir sa cigarette électronique avec un flacon 50 ml

Vous pouvez souffrir d’une infection, d’une allergie ou encore des maux de tête réguliers et douloureux. Aussi, cette fatigue extrême empêche le sommeil, les nuits sont plus courtes que d’habitude.

A voir aussi : Les techniques infaillibles pour prolonger le plaisir en solo

Les douleurs physiques, Nausées

Les douleurs physiques et les nausées figurent parmi les signes les plus récurrents du Burn Out. En effet, la plupart du temps les personnes en plein Burn Out souffrent majoritairement de maux de dos, de douleurs musculaires, des troubles intestinaux, et des nausées.

Ce signe est d’autant plus un signe à ne pas prendre à la légère. Car, les nausées peuvent conduire le sujet atteint à changer ses habitudes principalement les habitudes alimentaires. Par exemple, si la personne au bord du Burn Out est nauséeuse, elle peut tout simplement se priver de nourriture. Il court ainsi un grand danger en ce qui concerne sa santé mentale et sa santé physique.

Les troubles cognitifs

Il faut noter que les signes du Burn Out ne sont pas que physiques et psychologiques. Vous avez également affaire à des symptômes cognitifs. Il s’agit des troubles de mémoire, des troubles de la perception ou encore d’un ralentissement de pensée.

Le sujet atteint a de plus en plus du mal à se concentrer, il ne finalise pas ses tâches quotidiennes aussi bien dans la vie professionnelle que dans la vie privée.

Aussi, il commence à douter de ses capacités et oublie ce qui se passe autour de lui. Par exemple, il peut oublier une conversation récente, un rendez-vous et même l’adresse de son domicile.

Une émotion à fleur de peau

Généralement, on associe le manque de sommeil à une fatigue extrême. Mais, une fatigue extrême est à l’origine de plusieurs autres maux.

Chez une certaine catégorie de personne, la fatigue est à l’origine d’un état d’émotivité et d’irritation accru. Chez d’autres par contre, la fatigue suscite un sentiment de joie et de peine excessif, ils peuvent rire de tout et de rien et être d’humeur morose l’instant d’après.

‘Les signes comportementaux à surveiller’

Le burn-out est un mal invisible qui affecte de plus en plus de personnes, sans distinction d’âge ou de profession. Cette pathologie peut se manifester par divers signaux comportementaux que vous devez savoir identifier pour agir au plus vite.

L’un des premiers signaux à surveiller est le repli sur soi-même. Les personnes atteintes du syndrome tendent à s’isoler et ne parlent pas volontiers de leur travail. Elles perdent tout intérêt pour les activités sociales qu’elles appréciaient auparavant.

Les changements dans les habitudes alimentaires et la perte ou la prise excessive de poids sont aussi des symptômes fréquents chez les victimes du burn-out. Effectivement, lorsqu’on est stressé, l’appétit peut diminuer ou augmenter considérablement selon la personne.

La consommation abusive d’alcool ainsi que le recours aux drogues représentent aussi une alerte importante qui doit être prise très au sérieux. Il n’est pas rare que les personnes souffrant du burn-out cherchent refuge dans ces substances pour faire face aux pressions quotidiennes liées à leur travail.

L’épuisement physique et mental se manifeste sous forme d’une fatigue permanente accompagnée souvent d’un sommeil perturbé voire inexistant. Les victimes ont du mal à trouver le sommeil et peuvent avoir des cauchemars récurrents liés au stress vécu durant leurs journées professionnelles. Ce sont là quelques-uns seulement des nombreux signaux comportementaux pouvant indiquer une affection par le burn-out.

Il incombe à chacun de nous, employeurs comme employés, de mettre en place des mesures préventives pour éviter l’apparition du phénomène.

‘Comment prévenir le burn out avant qu’il ne soit trop tard’

Prévenir le burn-out est essentiel pour garantir une bonne santé mentale et physique des travailleurs. Pour cela, il faut mettre en place des actions concrètes au sein de l’entreprise.

La communication doit être claire et transparente entre les employeurs et les employés. Les managers doivent créer un climat de confiance permettant aux salariés de parler librement de leur ressenti sur leur travail sans crainte d’être pénalisés. Des moments de feedback réguliers peuvent aussi aider à identifier rapidement les signaux indicateurs du burn-out chez les collaborateurs.

Il faut une gestion du temps. Des plages horaires flexibles ou encore le télétravail sont autant d’options qui peuvent être étudiées selon le contexte professionnel.

La formation continue peut aussi contribuer à prévenir la survenue du burn-out chez les salariés en leur permettant notamment d’améliorer leurs compétences relationnelles afin qu’ils puissent mieux gérer leur stress au quotidien.

N’hésitez pas à encourager vos collaborateurs dans la pratique sportive ou même la méditation, ces pratiques ont fait leurs preuves quant au bien-être mental des personnes.

Il faut rappeler que chacun a son propre seuil limite face aux pressions quotidiennes liées à son activité professionnelle mais il appartient aux entreprises comme aux salariés eux-mêmes de mettre en place des mesures préventives pour éviter l’apparition du burn-out. La santé mentale et physique sont essentielles et doivent être prises en compte dans le monde professionnel.