Évolution « satisfaisante » pour Marc Marquez après son opération du bras droit

Les médecins sont « satisfaits » de l’état de l’humérus droit du sextuple champion du monde de MotoGP Marc Marquez, opéré aux États-Unis début juin pour la quatrième fois depuis son accident de juillet 2020, a annoncé vendredi son équipe Repsol-Honda. Marc Marquez va bien. Les évolutions après sa quatrième opération du bras droit sont « satisfaisantes » pour les médecins. « Au cours d’un deuxième examen depuis l’opération, les médecins ont confirmé que l’humérus se consolidait correctement », précise Marc Marquez, cité dans le communiqué de Honda. Le pilote « a reçu le feu vert pour entrer dans la phase suivante de sa récupération, et commencer à suivre des séances de physiothérapie pour son bras droit ainsi qu’un entraînement cardio », ajoute l’équipe.

Deux dernières saisons compliquées
L’Espagnol, gêné par son bras fracturé en juillet 2020 après une chute au GP d’Espagne, avait annoncé une nouvelle opération en marge du GP d’Italie disputé à la mi-mai sur le tracé du Mugello.

A lire également : Open d'Australie : cinq questions sur l'exemption médicale accordée à Novak Djokovic

Depuis cette fracture provoquée lors du premier Grand Prix de la saison 2020, le parcours de l’ancien patron incontesté du MotoGP ressemble davantage à un parcours de moto-cross, entre chutes et tentatives pour remonter en selle et retrouver son niveau.

Sacré six fois champion de la catégorie reine entre 2013 et 2019, la star espagnole avait manqué l’ensemble de la saison 2020 à cause de son bras cassé et de trois opérations. Il était progressivement revenu, mais fin 2021, une nouvelle chute l’avait écarté des deux dernières courses, à cause d’un problème de diplopie (dédoublement de la vision).

A découvrir également : Fin de Stranger Things Saison 4 Volume 2 : explication

Le 20 mars dernier en Indonésie, Marquez avait de nouveau chuté lourdement, réveillant ses problèmes de vision. Il avait de nouveau manqué deux courses. Il était revenu début avril pour les GP des Amériques, aux États-Unis.